Fiche pratique travail à pied - déplacer épaules et hanches - Horseasy
16077
page-template-default,page,page-id-16077,page-child,parent-pageid-26,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Déplacer les épaules et les hanches à pied

Première visite ? Consultez notre petit disclaimer 🙂

Le travail à pied, c’est vaste et on ne sait pas toujours par où commencer ! Ces exercices peuvent facilement être intégrés au début des cours, ou faire le sujet d’une petite séance.

Commençons avec des exercices simples, accessibles à tout niveaux : bouger les épaules et les hanches de son cheval par sensation, c’est à dire en le touchant !

Pourquoi ? Le manipuler en toute sécurité dans le box, pour dégager le chemin à l’attache, pour fermer une barrière… et avoir un cheval plus attentif à soi !

PRE-REQUIS

Si on doit mobiliser l’avant main et l’arrière main de notre cheval en le touchant, il faut d’abord s’assurer que la main ne soit pas synonyme de fuite ! Ici, on veut que le contact de la main soit un signal (« pousse tes épaules »).

➞ On doit donc parfois passer par la désensibilisation (rdv dans l’onglet « rappel désensibilisation »).

 

 

Il existe plusieurs façons de placer sa main pour mobiliser l’arrière-main : certains préfèrent la pointe de hanche, ici nous préférons la position qu’aurait la jambe du cavalier pour déplacer latéralement, c’est à dire sur les flancs, vers l’arrière. Ce qui permet de garder une logique pour le cheval entre le travail au sol et monté.

  • Placez-vous à l’épaule du cheval, votre attitude doit être « éteinte » (relâchez les épaules, soufflez longuement) pour signifier au cheval que vous n’attendez rien de lui.
  • Commencez par une zone « confortable » pour le cheval, comme le garrot, puis descendez sur l’épaule. Caressez, le contact de votre main doit être franc.
  • Si le cheval bouge, gardez le contact jusqu’à son immobilisation.
  • Si le cheval ne présente pas de signes de fuite ou de peurs, c’est gagné !

 

 

  • Pour l’arrière main, gardez une flexion de l’encolure pour avoir la tête vers vous, afin de vous garder en sécurité en évitant la fuite en avant ou un coup de pied. Attention à ne pas tirer sur la tête ce qui aurait pour effet de faire tourner le cheval !
  • Passez votre main franchement à l’arrière des flancs. Si le cheval tourne, continuez jusqu’à immobilisation des pieds.

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️ Rester neutre dans son attitude

 

➡️ Immobilité du cheval

 

➡️ Attention du cheval à vous

 

💡 ATTENTION : le travail de désensibilisation peut engendrer des situations à risque. La SECURITE avant tout : garder toujours une longueur de longe égale à la longueur « tête-épaule » de votre cheval. 

💡 Astuce 2 : l’important c’est le timing. Si votre cheval bouge à votre contact alors que vous ne l’avez pas demandé, gardez le contact jusqu’à ce qu’il s’immobilise. A ce moment là, vous pouvez enlever votre main, pour lui ça voudra dire « c’est ce que j’attendais de toi ».

EXERCICE 1 : déplacer les épaules par sensation

Consignes

Le cavalier se place à côté du cheval, peut avoir une main sur le licol, l’autre main va effectuer la demande au niveau de l’épaule.

  1. caressez l’épaule (= pas de fuite),
  2. poussez l’épaule avec une pression progressive (démarrez très léger et augmentez progressivement la pression).
  3. cessez la demande PENDANT le mouvement.

Cheval « léger »= pression progressive, toujours laisser au cheval l’opportunité de répondre à une demande très fine avant d’augmenter la pression.

 

Il est important de marcher avec lui ! Vos pointes de pied doivent être dirigées vers le côté où vous souhaitez aller, marchez en rythme avec lui.

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️ l’antérieur doit passer devant l’autre antérieur

 

➡️ le temps de réponse du cheval doit être de plus en plus court et de plus en plus léger

 

➡️ quand l’exercice est compris, vous devez pouvoir obtenir plusieurs pas de cette façon

💡 Astuce 1 : Attention à la position ! Si le cavalier est trop devant le cheval, celui-ci risque de reculer. A l’inverse, s’il est trop derrière l’épaule, le cheval risque d’aller vers l’avant. 

💡 Astuce 2 : le cheval a son poids naturellement sur les antérieurs, le faire reculer de quelques pas juste avant de mobiliser les épaules permet d’alléger l’avant-main.  

EXERCICE 2 : déplacer les hanches par sensation

Consignes

On va faire exactement pareil que pour les épaules, mais pour les hanches ! Placez vous vers le passage de sangle, avec une longueur de longe « tête-épaule ».

 

Marchez bien vers votre cheval pendant le mouvement.

 

Attention à garder une flexion latérale (la tête vers vous), pour rester en sécurité et éviter la fuite vers l’avant.

 

Contentez-vous d’un pas au début, puis augmentez l’exigence.

 

A faire des deux côtés du cheval !

 

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️ le postérieur croise en passant devant l’autre postérieur.

 

➡️ légèreté et rapidité de l’exécution du mouvement.

 

➡️ Arrêtez la demande PENDANT le mouvement.

 

💡 Astuce : Attention à ne pas tirer la tête vers vous, ce qui fausserait le mouvement. 

EXERCICE 3 : mobiliser les hanches ou les épaules autour d'un plot

Consignes

Maintenant que l’exercice est compris, on peut mettre en situation un petit « jeu » : pour la mobilisation des épaules, on place le cheval avec les postérieurs dans un cerceau (ou une zone de plot). Le but de l’exercice ? Faire bouger les épaules, sans que les postérieurs ne sortent de la zone !

 

Inversement, on place les antérieurs du cheval dans le cerceau, et on déplace les hanches !

 

 

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️ les membres ne sortent pas du cerceau

 

➡️ fluidité du mouvement

 

 

 

A vous de jouer !