Fiche pratique Variations d'amplitude sur le cercle - Horseasy
16250
page-template-default,page,page-id-16250,page-child,parent-pageid-26,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Variation d’amplitude au galop sur un cercle

Première visite ? Consultez notre petit disclaimer 🙂

Variez l’amplitude du galop en ligne droite est devenu facile ? Alors voici une variante pour travailler l’équilibre, la régularité et l’amplitude des foulées au galop… en courbe ! Cette séance est orientée dressage et gymnastique avec l’emploi de barres au sol, mais peut tout à fait s’adapter à du travail en suspension type hunter. Cette séance s’adresse à des cavaliers confirmés.

DÉTENTE

Après un échauffement musculaire et articulaire propre à chaque cheval, la détente va s’axer sur la qualité de galop (impulsion, régularité) et la finesse dans la réponse aux aides (réactivité à la jambe, à l’assiette…).

 

Quoi faire ? 

Le cavalier va alterner volte au galop rassemblé sur les petits côté et longueur en allongeant le galop.

 

Comment faire ? 

 

Sur le cercle, le cavalier s’aide de ses aides extérieurs et notamment sa rêne extérieure pour (sou-)tenir l’épaule extérieure du cheval, et cherche à rassembler le galop en grandissant son dos (« on cherche à allonger sa colonne vertébrale » ou « on cherche à toucher le ciel avec le haut de son casque »), en fermant le haut de la cuisse pour chercher la sensation de « monter » le galop à chaque foulée. La jambe intérieure reste active pour corriger une éventuelle perte d’impulsion.

 

Il est important de former correctement le coin pour conserver l’équilibre, et une fois les épaules du cheval devant ses hanches, le cavalier va chercher à allonger le galop. La demande doit venir de la jambe, l’assiette peut être propulsive (attention à ne pas pousser), les coudes doivent accompagner le balancier de l’encolure.

 

Après plusieurs répétitions, ces transitions inter-allures permettent d’assouplir longitudinalement et rendre le cheval plus attentif aux aides.

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️ Réactivité du cheval dans les transitions montantes et descendantes

 

➡️ Galop droit (épaules devant les hanches)

 

➡️ Fonctionnement du cavalier (assis symétriquement, coudes déliés, jambes descendus)

 

➡️ Changement d’amplitude entre cercle et ligne droite

💡 Astuce 1 : La taille du cercle peut varier selon le physique et le dressage du cheval 

EXERCICE 1 : Galop régulier sur un cercle de barres au sol

Consignes

Sur un cercle formé par quatre barres au sol, la première étape consiste à trouver un galop régulier et à dessiner un tracé correct (qui passe par le milieu de chaque barre.

 

Ici, il est question de dosage dans ses aides (entre jambe intérieure et rêne extérieure), de symétrie (le cavalier doit rester d’aplomb sur ses deux fesses), et de répéter ses foulées. Pour ce dernier point, il est important de compter ses foulées entre les barres et répéter le même nombre !

 

 

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️ Même nombre de foulées entre chaque barres (régularité du galop)

 

➡️ Cavalier symétrique (épaules à la même hauteur, poids réparti)

 

➡️ Contact perméable

 

➡️ Passage fluide au dessus des barres, maintien du pied de galop

💡  La taille du cercle varie en fonction du nombre de foulées recherchées entre chaque barre. Ici, testé sur un diamètre d’environ 20m.

EXERCICE 2 : Réduire l'amplitude du galop

Consignes

Le cavalier doit diminuer la taille des foulées du cheval pour mettre une foulée de plus entre chaque barre : il doit rassembler le galop, sans pour autant perdre l’impulsion. Le tracé du cercle est un atout pour rassembler le galop : par le maintien du côté extérieure (rêne extérieure), et de l’impulsion (jambe intérieure). Le cavalier doit chercher à utiliser son corps avant ses mains pour rassembler ! Se grandir, fermer le haut des cuisses, puis fermer les doigts.

 

  1. Variante : selon le niveau du cheval, on peut chercher à rajouter une ou deux foulées de plus (passer de 5 foulées en galop de référence à 6 ou même 7 foulées !).
  2. Variante : le cavalier peut commencer en passant sur l’extrémité extérieure des barres au sol pour agrandir le tracé et laisser plus de place au cheval.

 

 

Le cheval doit caler sa foulée au dessus de la barre au sol

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️  Régularité du galop (répète les mêmes foulées)

 

➡️  Cavalier centré (au milieu de son cheval)

 

➡️  Réduction de l’amplitude (ajoute une foulée)

 

➡️  Qualité du contact (coudes du cavalier qui se plient et se déplient)

💡 Cet exercice peut être interverti avec l’exercice n°3 en fonction des chevaux : avec un cheval qui aurait besoin d’être « enclenché » et « déplié » il sera plus logique de commencer par allonger le galop pour ensuite rassembler.

EXERCICE 3 : nom

Consignes

Le cavalier doit cette fois augmenter la taille des foulées du cheval pour mettre une foulée de moins que son galop de référence entre chaque barre : il doit allonger le galop, sans pour autant perdre l’équilibre. Le cavalier sollicite le cheval avec la jambe et avec le bassin, soutient sa rêne extérieure et se grandit pour ne pas laisser le cheval se déséquilibrer sur l’avant.

 

Variante : le cavalier peut commencer en passant sur la partie intérieure des barres au sol pour rétrécir le tracé.

 

 

Attention au regard du cavalier !

A quoi dois-je faire attention ?

 

➡️  Régularité des foulées (pas de précipitation)

 

➡️  Augmentation de l’amplitude (une foulée de moins entre les barres)

 

➡️  Activité de l’arrière main (propulsion) et contact souple (pas de poids sur l’avant-main)

 

➡️  Même nombre de foulées entre les barres

 

Un exercice exigeant avec le cheval qui doit faire « l’accordéon », pour gagner en souplesse et en force. Attention à bien travailler aux deux mains !