Pourquoi et comment intégrer le hunter à sa pédagogie ? - Horseasy
16257
post-template-default,single,single-post,postid-16257,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Pourquoi et comment intégrer le hunter à sa pédagogie ?

Pourquoi et comment intégrer le hunter à sa pédagogie ?

Chez Horseasy, on est de grandes fans du hunter. On a découvert ou redécouvert la discipline il y a quelques années et on l’a définitivement (ré)adoptée. En tant que cavalières, parce qu’elle nous permet de continuer à évoluer à l’obstacle avec plaisir et en recherche d’harmonie avec les chevaux. Mais aussi et surtout en tant qu’enseignantes, parce que nous sommes convaincues que le Hunter devrait être la base du travail à l’obstacle et qu’elle aide cavaliers et chevaux à être bien préparés pour d’autres épreuves/disciplines.

Vous aussi, vous êtes attiré.e par le hunter ? On vous explique pourquoi et comment l’intégrer à votre pédagogie, que vous souhaitiez vous spécialiser dans la discipline ou en faire un outil complémentaire dans le travail de vos chevaux et cavaliers.

 

Intégrer le hunter à sa pédagogie… pour ses cavaliers !

Perfectionner leur attitude et leur fonctionnement

Le premier atout du hunter, qu’on l’utilise comme un outil dans le cours ou un objectif en compétition, c’est la possibilité de travailler en profondeur sur l’attitude et le fonctionnement des cavaliers à l’obstacle. Le cavalier est en effet jugé sur son aisance et son liant, l’emploi et la discrétion des aides ainsi que son attitude et équilibre. Qu’on fasse du concours ou non, ce sont donc ces points qui seront travaillés en priorité pour faire des cavaliers stables, justes et adaptables.

 

Travailler les trois fondamentaux, tous niveaux et objectifs

Quelque soit le niveau de votre reprise, travailler « façon hunter » est un état d’esprit soutenu par des dispositifs particuliers à la discipline. Le Hunter permet de travailler facilement sur les 3 fondamentaux, quelque soit le niveau de vos cavaliers. Les plus petits niveaux se concentreront sur la qualité du tracé à l’obstacle, tandis que les niveaux avancés devront résoudre des difficultés plus complexes (pointe, sauts décalés, transitions complexes, abords à faux…). Dans nos fiches pédas, vous trouverez ainsi des idées de séances inspirées du Hunter pour travailler chacun des fondamentaux.

 

Former des cavaliers justes, sobres et développer leur ressenti

La recherche de l’harmonie cheval/cavalier est le cœur du Hunter. On l’a dit, la pédagogie s’orientera donc beaucoup sur le développement de la justesse et de la discrétion de l’emploi des aides. Savoir utiliser son corps au bon moment et de la bonne manière implique de développer le ressenti et la réflexion du cavalier, de le rendre acteur et non passager de son cheval. En outre, l’idée du Hunter est de développer l’oeil et le ressenti du cavalier pour qu’il parvienne à s’adapter pour monter tous types de chevaux dans de bonnes conditions à l’obstacle.

 

Travailler sur la concentration et la gestion des émotions

Souvent, le travail à l’obstacle génère des émotions intenses chez les cavaliers – quel que soit leur âge ! Le travail en Hunter permet d’apporter de la décontraction dans le travail, en se concentrant sur le tracé, le fonctionnement et la qualité de galop notamment. Ainsi, le saut en lui-même devient presque secondaire. Par ailleurs, c’est un excellent support pour travailler la concentration et la mémoire car il faut retenir un certain nombre d’éléments : passages imposés, contrats, transitions, tracés… L’esprit d’analyse est également mis à contribution pour s’adapter à chaque situation et faire preuve d’à-propos.

Le Hunter permet de travailler la concentration et la mémorisation

Préparer aux épreuves de CSO et/ou rendre l’obstacle fun !

Le hunter est un outil incroyable qui peut être utilisé de différentes manières et pour différents objectifs. De notre expérience et de ce que nous partageons avec les autres professionnels du milieu, il se veut un outil particulièrement intéressant pour préparer à d’autres disciplines, notamment au CSO. Savoir gérer son galop et ses abords, adapter son fonctionnement, tourner court, réaliser un parcours fluide dans le contrôle sont des bases utiles autant au Hunter qu’au CSO ou même au CCE. On encourage également l’utilisation du Hunter pour remettre en confiance des personnes pour qui le saut d’obstacles peut être stressant, ou qui au contraire n’aiment pas particulièrement sauter. On peut alors travailler sur des dispositifs ludiques, qui n’impliquent pas toujours de sauter haut ou de sauter tout court. En bref, le Hunter c’est aussi sauter en s’amusant !

 

 

Intégrer le hunter à sa pédagogie… pour sa cavalerie !

Education des jeunes chevaux à l’obstacle

Le Hunter est particulièrement adapté pour démarrer les jeunes chevaux à l’obstacle. Sauter dans le calme, en autonomie, dans un galop régulier : voilà de bonnes bases à inculquer à votre jeune cavalerie. Qu’il soit destiné au club, au CSO, au CCE ou juste au loisir, le cheval formé dans l’esprit Hunter sera un cheval qui appréciera sauter et aura appris à faire preuve de franchise face à une multitude de profils différents. S’il n’est pas indispensable aujourd’hui de passer par le Hunter pour éduquer un cheval de CSO, les bienfaits de cette pratique sont tout de mêmes bien visibles des cavaliers et enseignants. On vous propose souvent dans nos fiches pédas Horseasy des dispositifs à travailler pour vos jeunes chevaux, n’hésitez pas à aller les consulter régulièrement.

 

Préserver la cavalerie grâce au Hunter

Que ce soit à la maison ou en concours, les parcours de Hunter préservent davantage les chevaux que ceux de CSO ou de CCE. Il est donc tout à fait envisageable d’allonger la carrière d’un cheval en alternant une discipline olympique avec du Hunter ou en dédiant entièrement le cheval au Hunter. La cadence plus lente et les tracés moins abruptes sollicitent moins le physique et le mental du cheval dans la durée. En outre, insister sur l’attitude et le fonctionnement des cavaliers dès les premiers niveaux est un atout supplémentaire pour préserver la cavalerie.

 

Une discipline adaptée à tous les chevaux

Nous l’avons dit, le Hunter s’adapte à tous, y compris chez les chevaux ! Si un cheval est en mesure de sauter – même de petites hauteurs – il est tout à fait possible de travailler façon Hunter avec lui. La hauteur n’étant pas le centre du sujet, on pourra ainsi travailler sur le plat, les barres au sol ou de petits cavalettis en adoptant les préoccupations du Hunter : calme, autonomie, cadence, qualité de saut, franchise, fonctionnement du cavalier… Le Hunter est une discipline « obstacle-friendly » : elle rend le saut d’obstacle ludique pour les chevaux expérimentés comme les chevaux sautant occasionnellement.

 

Par où commencer et comment ?

Si vous ne l’étiez pas déjà, nous espérons que vous êtes désormais convaincu.e des nombreuses raisons d’intégrer le Hunter dans votre boite à outils pour enseigner l’équitation à vos cavaliers. Toutefois, entre la théorie et la pratique, on se sent parfois un peu perdus. Par où commencer concrètement ? Comment faire pratiquer le Hunter à mes cavaliers ? Quels dispositifs leur proposer ? Voici nos conseils pour démarrer.

 

Appliquer « l’esprit Hunter » dans sa démarche

Nous l’avons dit, le Hunter ne se résume pas à quelques dispositifs particuliers ou un style d’obstacles. Il s’agit d’une façon d’enseigner. Cela passe par le focus sur l’attitude et le fonctionnement, la régularité du galop et de la cadence, l’attention portée aux tracés,… Il est donc tout à fait possible que vous soyez déjà en train d’intégrer le Hunter à votre pédagogie sans vous en rendre compte ! Cette recherche de ce que l’on pourrait appeler « la belle équitation » à l’obstacle et sur le plat n’est pas propre uniquement au Hunter, mais elle en caractérise l’esprit.

 

Intégrer des exercices de Hunter dans ses cours

Pour aller plus loin, il peut être nécessaire de vous plonger dans différentes ressources. Vous en apprendrez ainsi davantage sur le Hunter et pourrait l’intégrer à vos cours.

  • Visionner des parcours ou assister à des concours

Rien de tel pour vous immerger dans le monde du Hunter que de visionner des vidéos de parcours ou vous rendre sur les terrains de concours. Vous repartirez avec une idée claire de ce à quoi ressemble le Hunter, et des axes de travail à adapter à vos cavaliers.

  • Les fiches péda Horseasy

Sur horseasy.fr, nous proposons des fiches péda (ou fiches pratiques) pour tous les niveaux. Certaines sont directement inspirées du Hunter et permettent de faire travailler les cavaliers et les chevaux avec ou sans objectifs de compétition derrière.

  • le Guide Fédéral Hunter FFE

La bible du Hunter est publiée par la FFE. Il s’agit du Guide Fédéral, dans lequel vous retrouvez des explications sur la discipline, des exemples de dispositifs et profils, mais aussi de parcours. Une ressource indispensable pour tout enseignant d’équitation souhaitant intégrer le Hunter à sa pédagogie !

La bible du Hunter – source : ffe.com

Et pour aller plus loin ?

Vous intégrez déjà ces habitudes dans votre pédagogie et aimeriez aller plus loin ? Il est par exemple possible de constituer une équipe compétition, proposer un challenge hunter ou des après-midi de stages pour faire découvrir la discipline.

N’hésitez pas également à échanger avec d’autres enseignants, cavaliers et juges de Hunter sur les groupes Facebook dédiés à la discipline (notamment le groupe Hunter Amateur dans lequel vous trouverez plein d’infos et d’actus).

Avez-vous pensé à amener vos cavaliers ou effectuer un stage Enseignant lors du Printemps du Style ? Cette semaine consacrée au Hunter est l’occasion de vous former plus en profondeur, ou proposer à vos cavaliers une immersion intense et passionnante, entre stages et concours.

Enfin, si vous souhaitez vous spécialiser davantage dans la discipline, le BFE Hunter est la formation fédérale adaptée. Elle permet d’approfondir sa formation et attester de compétences d’Entraineur dans la discipline. Renseignez-vous auprès de votre CRE !

 

Bénéfique pour les chevaux comme pour les cavaliers, le Hunter est un outil précieux pour les enseignants et coachs. Vous savez désormais tous les apports pédagogiques qu’il permet et comment le mettre en œuvre facilement dans vos cours. En cas de doutes ou questions, n’hésitez pas à nous écrire, nous serons ravies de vous répondre !