La préparation mentale du cavalier : késako ? - Horseasy, le blog des cavaliers & enseignants curieux
15797
post-template-default,single,single-post,postid-15797,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

La préparation mentale du cavalier : késako ?

La préparation mentale du cavalier : késako ?

Peu de cavaliers se considèrent aujourd’hui comme de vrais sportifs. Entendez par là : peu de cavaliers prennent soin d’eux comme de vrais sportifs. Outre la préparation physique, dont nous reparlerons ici bientôt, la préparation mentale fait défaut à beaucoup d’entre nous. Pourtant, la préparation mentale est un travail fort utile quelque soit la discipline pratiquée et le contexte dans lequel on pratique l’équitation. Petit guide à destination des cavaliers et enseignants débutants en préparation mentale.

 

La préparation mentale du cavalier, qu’est-ce que c’est ?

Définition de la préparation mentale

La préparation mentale consiste en un ensemble de techniques permettant d’installer un état physique et mental optimal afin de maximiser les performances psychomotrices. Comment ça, c’est pas clair ? 😁 Bon, plus concrètement, ce sont tous les outils qui permettent de travailler sur soi afin de mieux gérer nos émotions et nos capacités physiques pour optimiser nos résultats.

L’intérêt de la préparation mentale

A notre sens, la préparation mentale est utile non seulement aux sportifs mais aussi à tous, dans toutes les situations à enjeu que nous pouvons rencontrer au cours de notre vie : école, travail, formations, vie de famille, relations amicales… Car les outils utilisés peuvent être appliqués à ces situations. Lorsqu’on connait et pratique la préparation mentale en tant que cavalier, ou plus généralement dans une pratique sportive, rien n’empêche de l’appliquer aux autres champs de sa vie personnelle ou professionnelle !

 

Pourquoi la préparation mentale est-elle utile au cavalier ?

La préparation mentale pour optimiser la performance sportive

La préparation mentale prend tout son sens pour les sportifs et les cavaliers car elle a pour objectif d’optimiser non seulement l’état mental, mais aussi et surtout les performances sportives. L’utilisation de notre corps et de ses ressources ne peut être optimale que si notre mental est prêt à cela.

Or, dans la pratique et la performance sportive, il existe un grand nombre de facteurs susceptibles de perturber nos capacités :

  • la motivation : c’est la source de notre envie et volonté de performer – et elle peut fluctuer ou flancher,
  • le stress psychologique : il s’agit des tensions que provoque un événement sur notre façon de raisonner – par exemple la remise en cause de mes capacités à faire quelque chose que je sais pourtant très bien faire objectivement,
  • le stress physique : il s’agit des tensions provoquées sur notre corps par un événement – par exemple la tétanie provoquée par la peur de me produire sur scène,
  • les atteintes de l’attention – par exemple la perte de mémoire.

 

C’est donc le but de la préparation mentale d’apprendre à gérer ces troubles pour ne pas se laisser perturber, et maximiser la performance sportive à l’entrainement et en compétition.

 

Les cavaliers, ces sportifs qui s’ignorent

Oui, le cavalier est un sportif. Toutefois, outre le fait que sa pratique n’implique pas que lui (le cheval est également à considérer pleinement comme un sportif lui aussi), un autre facteur non négligeable différencie le cavalier du reste des sportifs.

 

Les cavaliers, ces yoyos en puissance

Toujours pas clair ? Nous, cavaliers, sommes les professionnels du yoyo : nous subissons sans cesse des hauts et des bas. Attention ! Je ne parle pas de notre moral ou de notre forme physique mais de notre énergie : nous faisons des allers et venues entre un état d’énergie basse et un état d’énergie élevée – selon les moments, les besoins, les réactions de notre cheval, la présence de Guillaume Canet en bord de piste oui c’est du vécu et alors et la discipline pratiquée – pour performer au mieux. Pour schématiser, vous voyez la différence d’énergie entre la réalisation d’un cercle au pas et un match de polo ? Ben voilà, c’est ça !

 

Là, je suis calme et concentrée.

Là, mon énergie est plus élevée pour performer.

 
      

La préparation mentale du cavalier, bénéfique pour le cheval

On l’a dit, la particularité du cavalier est d’évoluer aux côtés d’un autre être vivant, et non des moindres puisque le cheval est un animal particulièrement sensible. Imaginez une seconde que votre cheval est votre enfant (ça marche avec vos nièces, neveu, filleuls, chien, chat…), vous voyez comme votre propre état peut influer sur lui et sur ses capacités ? Le cheval fonctionne de façon similaire : faire un travail sur vous, sur la gestion de vos émotions, permet d’améliorer vos performances mais aussi les siennes ! Le cheval est fortement influencé par votre propre état et la préparation mentale vous aidera à optimiser ses performances en lui permettant d’être dans « les bonnes dispositions » pour répondre à vos objectifs. Bon si là je ne vous ai pas convaincu.e.s… je ne peux plus rien pour vous reprenez au début 🤪

 

Quand et comment utiliser la préparation mentale ?

La préparation mentale au quotidien et en compétition

Nous l’avons dit, la préparation mentale permet de mieux gérer ses émotions, et notamment celles liées au stress psychologique comme physique. Si le stress peut être positif, il devient indispensable pour le cavalier d’apprendre à le gérer lorsque les effets négatifs prennent le dessus.

La préparation mentale peut donc intervenir dans deux contextes différents et complémentaires : la pratique quotidienne et la compétition. En fonction du contexte et de l’objectif, les outils pourront être adaptés, mais la pratique sera toujours bénéfique.

Les outils de la préparation mentale

L’objectif de la préparation mentale est de permettre à chaque cavalier de créer sa boite à outils.

 

 

Hop, une cavalière bien outillée

 

Pour cela, il va falloir connaitre et tester différents outils à votre disposition :

  • la fixation d’objectifs
  • la relaxation
  • la visualisation
  • la correction des pensées automatiques
  • le debriefing

 

Pour chacun de ces outils, il existe des méthodes différentes. Par exemple, certains vont apprécier de se relaxer grâce à la musique tandis que d’autres trouveront le travail de la respiration plus efficace.

On a donc décidé de vous préparer d’autres articles pour aller plus loin sur les outils de la préparation mentale et vous permettre de l’utiliser dans des situations concrètes de votre vie de cavalier !🧐

 

La préparation mentale commence doucement à trouver sa place chez les cavaliers, en commençant par le haut niveau. A l’époque du développement personnel, c’est un outil non négligeable pour nous permettre d’améliorer nos performances, qu’elles soient sportives ou non, et d’apprendre à nous recentrer pour canaliser nos émotions et pensées. Il est donc temps que la préparation mentale soit enseignée dès le plus jeune âge dans les clubs et centres équestres, quelque soit la discipline !

La pratique de la préparation mentale vous intéresse ? Contactez-nous pour une séance ou un stage au sein de vos écuries